Pierre Moscovici : "La diplomatie sarkozyenne est largement du show"

 

 

Commentant la visite de Cécilia Sarkozy en Libye en vue d'obtenir le "rapatriement immédiat" des infirmières bulgares, le député PS estime que Nicolas Sarkozy fait de "la récupération" car "au fond, la France a fait peu dans cette affaire".

 

Cécilia Sarkozy, lors de sa première visite en Libye (AP)

Cécilia Sarkozy, lors de sa première visite en Libye (AP)

La diplomatie de Nicolas Sarkozy "est largement du show", a déclaré le député socialiste, Pierre Moscovici, lundi 23 juillet, alors que l'épouse du chef de l'Etat, Cécilia Sarkozy, se trouve de nouveau à Tripoli pour défendre la cause des infirmières bulgares condamnées par la justice libyenne.

"Je vois Sarkozy, via son épouse et Guéant, un peu faire la stratégie du coucou", a dénoncé le député PS du Doubs sur RTL, pour qui "au fond, la France a fait peu dans cette affaire".

La femme du président de la République s'est rendue dimanche en Libye pour une deuxième visite au général Kadhafi en compagnie de Benita Ferrero-Waldner, le commissaire européen chargée des Relations extérieures, et de Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée, en vue d'obtenir la libération des cinq infirmières bulgares et du médecin palestinien et leur "rapatriement immédiat", selon l'Elysée.

 

"Mouvement, communication et récupération"

 

"C'est la Grande-Bretagne qui a commencé en 2005, c'est la présidence allemande qui a continué au premier semestre 2007, c'est l'Union européenne qui, avec la commissaire Ferrero-Waldner, a fait l'essentiel du travail", a-t-il rappelé, tout en soulignant qu'il ne "s'offusquerait pas" de "tout ce qui peut contribuer" à la libération des infirmières et du médecin.

Pour Pierre Moscovici, la démarche de la première dame est une nouvelle "marque du sarkozysme", un concept qu'il définit comme "un triptyque: mouvement, communication et récupération".

"Sarkozy, il ne peut pas s'en empêcher, il faut qu'il s'approprie le travail des autres (...) comme si, au fond, il n'y avait que lui (...) C'est pour ça que le sarkozysme, à mon avis, est en partie une bulle. Parce qu'il bouge (...), parce qu'il communique sans arrêt et (...) et parce qu'il récupère, et quand on récupère, on hérite", a-t-il expliqué.

 
Deux visites en deux semaines
 

Cécilia Sarkozy s'était rendue une première fois en Libye la semaine dernière et avait rendu visite aux infirmières bulgares. Ces dernières, condamnées à mort en Libye en compagnie d'un médecin palestinien, ont été déclarées coupables d'avoir sciemment inoculé le virus VIH du SIDA à plus de 400 enfants d'un hôpital de Benghazi, en Libye.

Leur peine a été commuée en peine de prison à vie et on s'attend à ce que les six soignants soient transférés prochainement vers la Bulgarie. (avec AP)


NOUVELOBS.COM | 23.07.2007

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×