Les gloutons ne peuvent pas comprendre, par Laurent Greilsamer

Chronique


ls ont faim ! Faim d'action, de pouvoir, de considération, de visibilité, d'honneurs, d'argent. Et ils nous sidèrent par leur appétit, cette capacité de tout avaler, d'en redemander, d'avoir encore et toujours faim. De cumuler. D'accumuler.

Mais d'où leur vient cette boulimie ? Cette envie de bousiller leurs week-ends ? D'encore et toujours parler, travailler, consulter des dossiers ? On pense à Jean-François Copé bien sûr. Un cas d'espèce qui vient de grossir le vaste réseau des affamés. Président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, député de Seine-et-Marne, maire de Meaux, président de communauté d'agglomération, on a appris il y a quelques jours son embauche à temps partiel comme avocat au cabinet Gide Loyrette Nouel, l'un des plus grands cabinets d'avocats d'affaires de Paris, pour arrondir ses fins de mois difficiles.


Ses explications sont attendrissantes. Cet ancien ministre du budget et de la réforme de l'Etat ne portera la robe "que" le vendredi et le samedi. Chose absolument inouïe, il promet de respecter la loi et donc de ne pas plaider contre l'Etat ou les collectivités. Ne lui parlez pas de conflit d'intérêts ! Poussant toujours plus loin la volonté de s'inscrire dans un cercle vertueux, il assure que cette activité secondaire lui permettra de garder "les pieds sur terre".

"Voilà quelqu'un qui a entendu le message du président : travailler plus pour gagner plus", ironise François Goulard, ancien ministre et député UMP tendance Villepin. Pourquoi en effet se contenter de servir ses concitoyens quand on peut en plus servir des clients.

Homme admirable ! Invité à plancher devant le comité Balladur chargé de réfléchir à la réforme des institutions, il affirme sans rire être "profondément attaché à la liberté du député de pouvoir passer du temps dans sa circonscription". Comment fait-il ? A ce degré, c'est de l'art. M. Copé incarne à la perfection la Fringale sereine. D'un revers de main, il chasse les objections sur son nouveau métier d'avocat. "Cela ne perturbera en rien mes activités de parlementaire ou de maire, jure-t-il devant des journalistes. Les journées d'homme politique sont sur sept jours, vous le savez bien, même si, pour beaucoup d'entre vous, vous êtes aux 35 heures !"

Humour, condescendance, inconscience ? Cet énarque rejoint le camp des gloutons au moment même où sa famille politique n'arrive plus à réprimer ses envies de rigueur et ses constats de faillite, où le budget et les projets ministériels programment moins de fonctionnaires et moins de tribunaux. Car l'air du temps est plutôt à la diète. Le ministre de l'éducation supprime l'école le samedi matin. La ministre du logement déserte les palais nationaux pour squatter des baraques de chantier à Lyon sur la place Bellecour. Le président et ses "collaborateurs" joggent sans désemparer pour éliminer.

Pensez mince, respirez mince, vivez mince ! Telle est la nouvelle devise. Le mot d'ordre est clair : il faut perdre sa graisse, retrouver du muscle, arriver à l'os. Le bonheur est à ce prix...

Cette religion des temps nouveaux se répand alors que l'un de ses disciples disparaît : le mime Marceau n'était-il pas le prince du silence, maître en dépouillement ? Son art résidait par nature dans le refus des mots et des grands discours, de la parole profuse et vide. Une forme d'ascèse rare, exigeante. Car Marceau travaillait en creux, comme un graveur avec sa pointe sèche. Il en retirait là où les autres en remettent. La France des "trente glorieuses", tout occupée à se reconstruire et à goûter aux joies de la consommation, s'en était rapidement détournée après les premiers enchantements. Au dernier soupir de l'artiste, elle se ravise et pleure un précurseur.

Les gloutons ne peuvent pas comprendre.


Laurent Greilsamer
Article paru dans l'édition du 02.10.07


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×